Quelles sont les BPF (Bonnes pratiques de fabrication)?

Comme vu dans le précédent article « Qu’est-ce qu’un DIP », la Suisse se met aux normes en matière de cosmétique, en s’inspirant du règlement européen 1223/2009. L’ordonnance 817.023.31. en découlant, décrit les principaux points pour mettre un produit sur le marché.  

Cette nouvelle ordonnance impose, entre autres, la fabrication dans le respect des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF).

D’après l’article premier du règlement 1223/2009, « le présent règlement établit des règles auxquelles doit se satisfaire tout produit cosmétique mis à disposition sur le marché, afin de garantir le fonctionnement du marché intérieur et d’assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine ». C’est dans le but d’avoir un produit de qualité, sans danger pour le consommateur, que la norme ISO 22716 a été développée en collaboration avec les professionnels de la cosmétique. Cette norme fournit les objectifs à atteindre et non les moyens. Il vous appartient donc de les mettre en place selon les spécificités de votre entreprise. Le mot d’ordre des BPF est DOCUMENTATION. 

 

Les avantages des BPF  

 

- Faciliter l’organisation et la réalisation des activités 

- être adapté au produit cosmétique  

- Diminuer les risques de confusions, d’oublis, de détériorations, de contamination, ou d’erreur

- Permettre l’implication du personnel en lui donnant une meilleure connaissance de son travail 

- Garantir à l’utilisateur un produit de qualité définie 

- Avoir un référentiel reconnu internationalement  

 

Qui est concerné par les BPF ?  

 

Cette norme concerne tous les aspects liés à la production des Produits Cosmétiques, elle s’adresse donc à toutes les entreprises, ou sous-traitants, dont l’activité concerne la production, le contrôle, le stockage, l’expédition de cosmétiques, les prestataires (nettoyage, contrôle des nuisibles, etc).  

 

Les BPF sont divisées en 17 chapitres décrivant l’ensemble des exigences liées aux activités, allant de l’achat des matières premières, à la livraison du produit fini :  

 

- le personnel : il faut montrer que le personnel est apte et formé pour les tâches qui lui incombent. Cette partie reprend les thèmes de l’hygiène, des formations, etc.. 

 

- les locaux : ils doivent être conçus et agencés de manière à garantir la qualité des produits. Cette partie reprend la gestion des flux, la maintenance du bâtiment, etc.. 

 

- les équipements : ils sont choisis, nettoyés, contrôlés afin de garantir la qualité du produit.  

 

- Les matières premières et articles de conditionnements de l’achat au stockage en passant par l’identification et le contrôle. 

 

- la production, le conditionnement afin d’éviter toute contamination du produit  

 

- le contrôle du produit fini pour valider sa conformité 

 

- laboratoire de contrôle qualité. Ce servie joue un rôle dans le contrôle des matières premières, des produits finis, des appareillages, dans l’échantillonnage 

 

- traitement des hors spécifications. Ce point concerne les matières premières, articles de conditionnement, vracs, etc. Une personne habilitée doit prendre une décision en cas de produit hors spécifications (dérogations, rappel, destruction, retraitement).  

- la gestion des déchets : il faut la contamination des produits pas des déchets. 

 

- sous-traitance : établissement de contrat. Il faut aussi que les sous-traitants soient BPF.  

 

- Déviations : il faut définir les données nécessaires à accepter une déviation par rapport aux exigences et prouver que cette déviation n’aura pas d’impact sur la qualité du produit.  

 

- réclamation et rappel : il faut mettre en place un système pour répertorier toutes les réclamations et y donner suite.  

 

- gestion des modifications :  dès qu’un changement à lieu, il faut que celui-ci soit notifié. (changement de fournisseur, changement de méthode de contrôle, etc) 

 

- audit interne : mise en place d’un système d’audit interne pour surveiller la mise en œuvre des BPF. 

- documentation : mise en place d’un système de documentation couvrant toutes les activités décrites dans la norme.  

L'accompagnement de Louve Papillon

Chez Louve Papillon, nous vous aidons dans cette étape importante que sont les BPF. Nous mettons ainsi toutes nos compétences et notre savoir-faire à votre service, pour trouver des solutions adaptées à vos besoins. 

Nous vous conseillons, vous accompagnons et vous suggérons des améliorations, afin de vous conformer aux normes du règlement cosmétique Suisse. 

Nous vous proposons de suivre soit : une formation DIP durant laquelle seront abordées les BPF, et toutes les manières possibles de s’y conformer, soit de faire appel à nos services en nous laissant vous auditer et vous guider dans ces démarches. Notre audit BPF découlera sur l'obtention d'une certification. 

 

Auteur : Laurie MOREAU, diplômée du master Universitaire FESIPCA. Chargée d’Affaires réglementaires cosmétiques chez Louve Papillon Swiss Sarl.  

  


Nos associations partenaires